Livraison gratuite à partir de 125$ d'achat sur notre site web

Poissons

Poissons - Terre Animale

La préparation de base

D’abord, l’emplacement est un facteur clé. Lorsque vous choisissez où placer votre aquarium, évitez un endroit exposé directement à la lumière extérieure, car vous risquez d’avoir à nettoyer des algues sur une base régulière. De plus, la proximité aux fenêtres et aux éléments de sortie de chaleur risque d’avoir un effet sur la température de l’eau. Pourrez-vous admirer l’aquarium de l’endroit où vous aimez relaxer? L’aquarium sera-t-il placé dans un endroit très fréquenté? Ceci peut être stressant pour les espèces de poissons timides. En vous posant ces questions, vous éviterez ces situations. Voilà la première chose à prendre en compte.

Assurez-vous que tout le matériel fonctionne adéquatement. Le chauffe-eau et les systèmes d’éclairage et de filtration devraient tous bien fonctionner pendant au moins deux ou trois jours. De plus, vérifiez que la sortie d’eau du filtre remue visiblement l’eau à la surface afin d’en assurer l’oxygénation.

Parce que vous avez mis la jauge de votre chauffe-eau à une certaine température ne veut pas dire que l’eau sera réellement à cette température. Un thermomètre est absolument essentiel et doit être consulté quotidiennement. Il est normal que des ajustements mineurs aux paramètres de votre chauffe-eau, selon les lectures du thermomètre, soient nécessaires. Veillez tout simplement à vérifier la température de l’eau tous les jours.

Ensuite, il y a la chimie de l’eau. Surveillez le pH de l’eau de votre aquarium et faites de petits ajustements jusqu’à ce que vous atteigniez la bonne étendue. Nul besoin d’une mesure exacte puisque les poissons s’adaptent aux légères variations du pH. L’important est de maintenir l’étendue du pH. Les espèces de poissons ne préfèrent pas toutes les mêmes étendues de pH, il est donc très important d’en tenir compte lorsque vous choisissez des poissons pour votre aquarium.

Le peuplement d'un aquarium, un choix judicieux

La devise « faire mieux avec moins » s’applique ici, donc soyez raisonnable au moment d’acheter des poissons; un aquarium sous-peuplé est préférable à un habitat surpeuplé. N’oubliez pas que la plupart des poissons sont vendus lorsqu’ils sont encore jeunes et grossiront considérablement. Lorsque vous calculez les centimètres de poissons par litre d’eau, assurez-vous de prendre en compte leur taille adulte. En général, on calcule environ un centimètre de poisson d’âge adulte par litre et demi d’eau.

Si vous gardez de petites espèces dociles vivant en bancs comme les petits rasboras et tétras, vous pouvez dépasser le rapport de peuplement de 20 à 25 %, sans problèmes. La longueur n’est pas le seul facteur à considérer lors de la sélection de poissons.

La territorialité, l’agressivité, la véritable corpulence et le type de poisson, sans oublier le régime alimentaire, soit herbivore, omnivore ou carnivore, sont tous des facteurs à considérer.Le personnel de votre magasin spécialisé en aquariophilie vous aidera à choisir des poissons, alors écoutez ses conseils et consultez à nouveau le guide de l’aquarium pour vérifier les éléments clés relativement au peuplement.

Le cyclage d'un nouvel aquarium

Le cycle de l’azote s’enclenche une fois que vous commencerez à remplir votre aquarium de poissons. Les poissons évacuent des déchets par leurs branchies et ils urinent et défèquent dans l’environnement même où ils vivent. L’utilisation d’un renforçateur biologique assure que l’aquarium est garni régulièrement de bactéries bénéfiques et crée un environnement aquatique biologiquement propre et sûr pour vos poissons.

Le cyclage dure entre 2 et 4 semaines. Le peuplement faible en poissons robustes, le dosage régulier et rigoureux à l’aide d’un renforçateur biologique et le nourrissage prudent créeront une période d’adaptation sans stress pour votre aquarium.

La sélection d'espèces de poissons compatibles

Le facteur de compatibilité le plus évident est la taille des poissons. Si vous combinez de gros poissons avec de très petits poissons, vous vous retrouverez fort probablement avec très peu de survivants, ou aucun, dans votre aquarium. En général, si un poisson est assez petit pour rentrer dans la bouche d’un autre poisson plus gros, il y a un danger de prédation, une situation que vous voudrez éviter.

Tenez compte du comportement des poissons. Des spécimens dociles et non territoriaux qui vivent en bancs devraient être gardés avec d’autres poissons dociles. Il est donc déconseillé de mélanger à ces poissons des espèces voraces qui nagent vite.

Nous avons souligné l’importance de la chimie de l’eau au premier conseil, et nous tenons à le répéter. Mélanger des espèces de poissons qui aiment des valeurs de pH différentes n’est jamais une bonne idée et ne fait en réalité aucun sens. Renseignez-vous sur la chimie de l’eau de base que préfèrent les poissons que vous aimez. Par exemple, mélangez des espèces qui préfèrent l’eau acide avec d’autres qui aiment la même étendue de pH, ou mélangez des espèces qui préfèrent un milieu aquatique alcalin avec d’autres qui aiment un pH élevé et l’eau calcaire en général.

Si vous envisagez de garder des plantes vivantes, ce qui est toujours une bonne idée, choisissez des espèces de poissons qui conviennent aux plantes, mais n’oubliez pas que vous devrez fournir un éclairage adéquat afin d’assurer la santé et la croissance optimale des plantes.

L’acclimation de vos poissons

Il est normal que vous ayez hâte de rentrer à la maison pour admirer vos poissons nager dans votre aquarium, mais comme la plupart des bonnes choses dans la vie, la patience est la meilleure vertu. Avant de mettre vos poissons à l’eau, voici quelques étapes à suivre :

  1. Éteignez l’éclairage de l’aquarium; cela réduira le stress pour les nouveaux arrivés.
  2. Faites flotter le sac dans lequel sont les poissons pendant 20 à 30 minutes. Toutes les 5 à 10 minutes, ajoutez de l’eau de l’aquarium à l’eau du sac. Cela permettra à vos poissons de s’habituer à la différente chimie de l’eau (encore cette expression). Le personnel du magasin spécialisé pour animaux de compagnie doit vous informer du pH de l’eau du poisson. Dans le cas contraire, n’oubliez pas de le demander! Cette information vous permet d’ajuster à l’avance le pH afin d’en maintenir l’étendue avant d’amener votre nouveau poisson à la maison.
  3. Lorsque vous êtes prêt à mettre le poisson dans votre aquarium, videz soigneusement l’eau du sac et le poisson dans un petit seau, et prenez doucement le poisson à l’aide d’une épuisette et placez-le dans l’aquarium. En procédant ainsi, vous évitez de transférer de l’eau du magasin dans votre aquarium et de ce fait, réduisez le risque d’introduire des maladies.
  4. Selon les espèces, il est possible que vous ayez besoin de déplacer le décor ou d’effectuer un bon changement d’eau ou même de bien laver le gravier de votre aquarium préalablement. Par exemple, si vous avez un aquarium de cichlidés africains contenant une variété de mbunas, vous aurez des mâles dominants se faisant concurrence pour dominer un territoire. En réarrangeant le décor, vous désorientez temporairement les poissons dominants en éliminant leurs repères et vous donnez ainsi l’occasion aux nouveaux individus de s’intégrer.

Alors voilà les cinq conseils élémentaires à suivre pour un bon départ satisfaisant en aquariophilie.